Les bienfaits du bois de cerf pour nos chiens

Pourquoi et comment laver les dents du chien

De nos jours, certains d’entre nous prennent le temps de laver les dents de leur chien mais le chien déteste cela et est-ce vraiment efficace? Pourtant, il est primordial de le faire pour éviter que la plaque dentaire n’envahisse les dents et qu’il faille détartrer, au risque d’y perdre des dents!

Il existe de nombreux produits vendus sur le marché ayant des vertus contre la plaque dentaire. On trouve des pâtes dentaires, brosses à dents, bâtons à mâcher comestibles, os pour nettoyer les dents etc. Nos chiens n’aiment souvent pas particulièrement cela… mais surtout, leur constitution est un mystère…Mieux vaut se tourner vers une solution naturelle et efficace : le bois de cerf (ou le bois de daim, plus mou)

Les bois de cerf pour chien

Tous les ans, les cerfs mâles perdent leurs bois après la période de reproduction. Ainsi, il ne nous reste plus qu’à aller les ramasser pour les offrir comme brosse à dent naturelle pour nos chiens. Enfin, plus exactement, des vendeurs le font pour nous. Après la mue annuelle ils vont faire leur cueillette.

Il s’agit donc d’une solution bio pour le nettoyage naturel des dents de nos amis.

Une brosse à dents naturelle pour chiens

Non non, je vous assure, il ne s’agit pas d’une blague ni d’une idée BOBO, c’est un jeu à part entière.

Le bois est relativement dur à l’extérieur, ce qui répond au besoin de mastication de nos chiens qui est de 40 minutes par jour. Par la même occasion cela évite qu’ils attaquent nos meubles! Le chien mord le bois afin d’extraire la moelle qui a bon goût et est plus molle. Cette action nettoie naturellement les dents et est une excellente source de minéraux.

Je l’ai conseillé à une propriétaire de chien et un soir j’ai reçu un message alarmant me disant que la chienne ne lâchait plus son bois et le mangeait à une vitesse affolante. J’ai cru à un problème mais non, il s’agissait d’une petite bouledogue qui adorait son bois. Il ne faut pas hésiter à leur retirer au bout d’un moment. Certains aiment tellement qu’ils ne s’arrêteront pas d’eux mêmes. Voici la photo de l’adorable coupable :

boubou fan de son bois de cerf

Un coupe-faim efficace

Il peut être intéressant de proposer ce bois avant les repas si votre chien est glouton ou ne se rassasie jamais. Il a un effet coupe faim qui permet de réduire l’appétit de celui qui le mâche. De plus, étant donné la résistance de cette matière, il durera longtemps alors qu’un bâtonnet dentaire est avalé en un clin d’œil et n’a aucun effet bénéfique.

Le tout est d’acheter la bonne taille. Il en existe des tout petits comme des très grands en fonction de la taille de votre chien mais aussi de la puissance de sa mâchoire! Un petit conseil : mieux vaut trop grand que trop petit.

 

Où puis-je en trouver

Certains magasins spécialisés en proposent mais cela reste assez rare. N’hésitez pas à le commander sur internet sur des sites spécialisés ou simplement sur Amazon. Vous pouvez également acheter des os crus, des racines à mâcher ou encore des sabots de veau! Mais ils sont à mâcher sous surveillance.

Bois de cerf que je vous recommande pour leur qualité :

Ils sont classés en partant de la taille pour chiot, puis XS, S, M, L et XL. Ensuite sabot de veau, racines et os à moelle :

                              

 

 

Pourquoi ne plus acheter d’os industriels

Pour finir cet article, je vous invite à regarder cette vidéo qui dénonce le traitement réservé aux friandises que nous donnons à nos chiens. (Elle est en anglais, n’hésitez pas à mettre les sous titres en français, mais les images parlent d’elles-mêmes croyez moi.)

 

PS : si vous trouvez que le bois de Cerf est trop dur par rapport à l’activité masticatoire de votre chien, tournez vous vers les racines ou les sabots de veau!

J’espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à en discuter avec moi si vous avez des interrogations ou si certains propos ne vous parlent pas!

Suivez Parlez Vous Chien sur Facebook pour ne pas rater d’article à l’avenir !

© Parlez vous chien, 2017, Mylène Genairon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires